Bars en Trans 2021 : avis de sensations fortes

Après une édition 2020 annulée, retour des concerts dans les bars de la ville pour l’édition 2021. Bars en trans se tiendra du jeudi 2 décembre au dimanche 5 décembre. Avec 130 groupes et une majorité de labels indépendants. De quoi faire le plein de découvertes en tous genres ! Notre sélection forcément partielle (et subjective).

 

Bars-en-trans-2021-1

  • Girls connexion 

ARIANNA-MONTERVERDI-UBU-IMPRIMERIE-NOCTURNE-©KARINEBAUDOT_-3-435x290Le jeudi 2 décembre à l’Uzine (ancien Mélies), Ariana Monteverdi interprétera un répertoire intimiste, sa marque de fabrique,  accompagnée de son groupe. Désormais en quatuor, la chanteuse folk nantaise livrera des titres extrait de Multiple son dernier EP (les disques normal) entre folk éthérée et rock indé aérien. En lien avec ses origines métissées (mère berbère et père cantalien), Sarah Maison mêlera ensuite tradition de la chanson française et rythmes dansants orientaux. Avec des titres comme Soleil ou À la clarté du jour qui réchaufferont les peaux.

À découvrir également vendredi 3 décembre au Papier Timbré la voix douce et épurée d’Alexia Gredy au service d’une plume à ambiances sensibles ou poétiques dans le sillage d’une Françoise Hardy moderne.

 unnamed

  • Minimalisme et mélancolie


Le chanteur de Girls in Hawaï, Antoine Wielemans présentera son premier album solo à la Chapelle du Conservatoire vendredi 3 décembre. Plongée dans Vattetot, un univers pop introspectif, composé de neuf titres en français écrits à Vattetot-sur-Mer, près d’Étretat en Normandie, interprétés, composés et mixés par l’artiste.

Toujours à la Chapelle du Conservatoire samedi 4 décembre, Romain Dubois délivrera Una Bestia, expérience originale. dépouillée.  À partir d’un piano partenaire de jeu, le musicien produira une transe cardiaque entre tension du cri et débordement du corps.

LF21_DameArea-1-800x321-2
Ondes noires et minimalisme glacial pour le duo catalan Dame Area au Théâtre du Vieux Saint-Étienne samedi 4 décembre. Entre indus ultra brute, bribes techno enduites de goudron et EBM syncopée, le duo déjà révélation underground européenne risque de bousculer les esprits lors de cette édition 2021 des Bars en Trans.

 

  • Avis de sensations fortes

MjAyMTA5MDY4OGU4MDdlZDM4NDM4N2QyOWY3ZjA4MmFlOTk3NmM

Pour sa rentrée dans la ronde des bars en Trans, le Théâtre du Vieux Saint-Étienne accueillera Serpent samedi 4 décembre, la nouvelle formation de Lescop (La forêt). Des guitares aux rythmes venimeux post-punk dans les oreilles pour mieux repenser le monde. Time for a rethink. Titre de leur premier album qui sort le 18 décembre. À découvrir en avant-première à Bars en trans !

Au Ty-Anna place Saint-Anne,  Simon Sockeel, à la barre du groupe angevin la Houle, fera souffler des sonorités noises et synthétiques entre tempêtes et accalmie issue de leur premier opus La Chute.
Du coté de la rue de Saint-Malo et de la Trinquette le même soir, Johnny Montreuil déversera sa gouaille matinée de rock, de country de rythme’s and blues issus d’une banlieue de débrouille, de cafés du coin et d’horizons lointains.
Sans oublier la noirceur des textes percutants de Order 89 au Marquis de Sade, sur fond de post-wave fantomatique aux refrains entêtants. Les Bordelais célébrerons les Nuits sauvages, à savourer dans les éclats de concerts en suspension des Bars en Trans.



Bon festival à tous·tes !

La programmation complète de Bars en Trans


 

Envie de réagir ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>