Ces liens invisibles : questions à Marine Billet

Ces liens invisibles de Marine Billet : un documentaire fictionné qui se penche sur les secrets de famille.

liens-tnb

Et ce n’est un secret pour personne, ça concerne beaucoup de monde. C’est bien pourquoi la salle Jouvet du TNB, en ce premier jeudi soir d’octobre (jour dédié mensuellement au ciné-club qui, cette saison, sera consacré au thème de la famille), est comble, avec un public cependant essentiellement féminin.

3 quêtes sont mises en images par Marine Billet (ci-dessus au milieu), soignées, chargées de symboles, imprégnées de silence et d’attente ; 3 explorations de passés familiaux entreprises par 3 individus désireux de venir à bout d’un mal insidieux, non-nommé, qui les gêne.

Il y a donc le parcours d’une jolie jeune femme, professeur des écoles (ci-dessous), incapable d’enfanter alors qu’il n’y a aucun problème physiologique répertorié. Elle s’interroge sur le rapport, dégradé, au corps, qu’entretiennent les femmes de sa lignée (il doit bien y avoir une raison pour que, dans cette famille, le corps des femmes soit considéré comme quelque chose de sale, voire de sali ; mais laquelle ?).

Il y a celui d’un quarantenaire dépressif, qui va devenir papa et qui se réfugie dans le mutisme (et les sports solitaires – natation, jogging…), incapable d’exprimer le malaise grandissant qui l’enserre, l’étrangle. D’où vient cette anxiété qui croît ?

Il y a celui d’une étudiante en droit – qui est en droit de s’interroger sur sa couleur de peau. Métisse, elle devine un mystère autour de ses origines. Elle devra remonter jusqu’à la Libération, pour s’en libérer…

photo_ces-liens-invisibles

S’ensuivra une riche discussion avec un public avide de réponses et d’éclaircissements. La réalisatrice, également thérapeute, et Betty Tutrice, psychogénéalogiste évolutive, s’efforceront d’apporter leurs lumières. Parmi ces liens invisibles, si certains nous entravent, d’autres, heureusement, véritables trésors, nous enrichissent et nous fortifient. À chacun de démêler, avec les outils adaptés*, les liens qui nous rattachent à nos innombrables et vénérables ancêtres.

Site Internet avec toutes les dates de la tournée ici : ici

Quelques questions adressées à la réalisatrice

  • J’ai constaté que le public qui s’était déplacé au TNB ce premier jeudi du mois pour voir ce documentaire sur les secrets de famille était essentiellement féminin. C’est un phénomène récurrent ? Sauriez-vous l’expliquer ?

Il y a environ 30 % d’hommes dans les séances. C’est effectivement récurrent. Il en est à peu près de même en thérapies, dans les groupes de paroles, etc. Les femmes sont pour l’instant, en général, plus ouvertes et plus à l’aise avec ce type de sujets…

  • Sur quels sujets, si ce n’est pas un secret, pourraient porter vos prochains documentaires ?

Mon prochain film parlera d’amour universel.

  • Quel est votre souvenir le plus drôle d’un secret de famille qui vous soit parvenu ?

Le plus joyeux : un homme qui découvre une nouvelle famille qui l’accueille à bras ouverts.

  • Dans la veine assez cauchemardesque de ce secret de famille qui a été en quelque sorte au démarrage de Ces liens invisibles (à savoir une enquête menée par l’une de vos connaissances sur un membre de sa famille donné pour avoir été ce qu’il ne fut pas et on n’en dira pas plus car il s’agit d’un secret délicat à éventer), quel est le pire secret de famille que vous auriez craint de mettre à jour ?

Le pire secret dépend de chacun et de son histoire personnelle.

  • Pour conclure, quels sont vos derniers coups de cœur culturels à destination des lecteurs·rices de L’Imprimerie Nocturne ?

Les chatouilles ou la danse de la colère, pièce de théâtre d’Andréa Bescond, nouvellement interprétée par Déborah Moreau  et en musique : Her (groupe rennais).

* Parmi ces outils, recensons : constellations familiales, dialogues avec les ascendants et autres potentiels détenteurs du secret, thérapie chamanique, pratiques artistiques, généalogie, psychanalyse, recherches historiques, etc.

Lien Facebook : ici

Conférence Tedx de Marine Billet sur YouTube : ici

Ces liens invisibles, documentaire français de Marine Billet – 2015 – Produit par Sensito Films – Durée : 50 min.

Envie de réagir ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>