La jeunesse de Staline et Fouché, BD révolutionnaires

Après La présidente tome 1 et 2, les éditions des Arènes poursuivent sur leur lancée politique avec deux BD passionnantes retraçant la vie de personnages essentiels de l’histoire révolutionnaire. Attention, ambition, complots  et violence sont au menu avec Fouché et Staline !

couvfouché

Personnage surprenant, Joseph Fouché est un jeune professeur de physique qui montera à Paris, s’enflammant pour les débats politiques, et sera élu député à la Convention en 1792. Appartenant au parti des Girondins, considérés comme modérés, il surprendra tout le monde en votant la mort de Louis XVI contre son propre camp, ce qui le fera basculer du côté des Montagnards, le parti de Robespierre.

Ce choix étonnant obligera Fouché à s’éloigner quelque temps de Paris pour échapper au ressentiment des Girondins. À Lyon il défendra la Révolution contre le soulèvement royaliste au prix de massacres : il y gagnera le triste surnom de « mitrailleur de Lyon » en substituant à la guillotine, jugée trop lente, l’exécution des opposants par la mitraille. Il fera exécuter entre 1600 et 2000 civils de novembre 1793 à avril 1794.

Fouché1Fouché2

Rappelé à Paris par Robespierre qui lui demandera de répondre de ses actes, Fouché contre-attaquera en organisant le complot contre celui-ci pour sauver sa peau en retournant l’arme de Robespierre contre lui : la Terreur. Et ce n’est que le résumé des événements retracés dans le premier tome, puisque l’on sait que Fouché, insubmersible, sera ministre de la Police sous Napoléon.

La bd rend bien l’ambiance d’effervescence politique et de paranoïa pendant la Terreur ; l’engagement militant, le changement de valeurs d’une époque avec l’athéisme, et la nécessité sans doute de défendre coûte que coûte cette fragile utopie politique française alors que le pays est en pleine guerre civile et que toute l’Europe s’est liguée contre le jeune gouvernement. Cette période de transformations radicales permet des ascensions fulgurantes comme celle de Fouché, destins contrastés dont les choix politiques décideront d’un avenir commun.

FouchéTome 1 – Le révolutionnaire, de Nicolas Juncker et Patrick Mallet, paru le 18 janvier 2017, Éditions Les arènes, 15 euros.

couvStaline

Sujet original, La jeunesse de Staline nous fait découvrir la genèse d’un des plus grands dictateurs de l’histoire. Le tome 1, Sosso, retrace son parcours depuis son enfance jusqu’à ses premières actions révolutionnaires.

De son vrai nom Jospeh Vissarionovitch Djougachvili, né en 1878 en Géorgie, il est le fils d’un père cordonnier, alcoolique et violent, et d’une mère sacrificielle. Il entrera au séminaire pour devenir prêtre, avant d’abandonner ses études pour se lancer dans l’action clandestine.

Surnommé « Sosso » par ses proches, l’album décrit ses années de formations, ses lectures et rencontres marquantes qui forgeront sa vision révolutionnaire. L’époque est brutale et l’oppression impitoyable des dominants entraîne une escalade de violence dans la population dont les demandes légitimes subissent une répression policière impitoyable.

Staline1Stal2

Le futur Staline commence alors sa carrière d’agitateur politique sous le surnom de « Koba », d’après un héros géorgien. On le suis à travers différents cercles ouvriers où il a la charge d’enflammer les esprits en poussant les travailleurs à l’insurrection. Arrêté par la police, il sera déporté plusieurs fois en Sibérie dont il s’échappera à de nombreuses reprises, méritant amplement son surnom d’ »Homme de Fer » (« stal » signifiant acier en russe…).

Les dessins somptueux, dynamiques et très réalistes servent le scénario enlevé. Ce qui frappe dans cette BD, c’est le questionnement sur les motivations qui poussent un homme à agir, que ce soit l’envie légitime de construire un mode meilleur ou au contraire quand la révolution dévoyée devient le prétexte à servir une ambition personnelle pour compenser les frustrations d’une vie. On attend avec impatience le second tome pour assister à l’ascension du futur dictateur paranoïaque…

La jeunesse de Staline – Tome 1Sosso, dessin de Eric Liberge, scénario d’Arnaud Delalande et Hubert Prolongeau, paru le 18 janvier 2017, Éditions Les arènes, 17 euros.

Envie de réagir ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>