Concerts

Week-end idéal : KOMPROMAT + Jardin + Periods

Posté par le 15 nov 2019

L’Antipode poursuivait en ce mois de novembre la mise en place de son Week-end à Rennes : un temps de fin de semaine pour faire des...

Lire l'article

Musique(s)

Monsieur Saï se fait un Sang d’encre

Posté par le 15 jan 2020

Là où Leos Carax se faisait à l’écran un Mauvais sang en 1986, le rappeur Monsieur Saï lui se fait un Sang d’encre en 2020. Un...

Lire l'article

Expositions

Nuées d’oiseaux à l’université Rennes 2

Posté par le 27 nov 2019

La nature et les oiseaux sont au cœur de l’université de Rennes 2. La galerie la Chambre claire présente ainsi l’exposition...

Lire l'article

Mouvements

La Grenouille ouvre sa grande bouche !

Posté par le 6 jan 2020

Ou plutôt son restaurant. Après le lancement de plusieurs numéros d’une revue protéiforme sur la cuisine, le projet solidaire et...

Lire l'article

Derniers articles

Les envoûtés, de Pascal Bonitzer

Les envoûtés, de Pascal Bonitzer

Les envoûtés de Pascal Bonitzer : sans effets spéciaux, un film qui arpente des sentes peu fréquentées, celles des revenants et des histoires d’amour, dont on ne revient pas.  Coline à la montagne, avec Simon, dans une histoire d’amour qui va connaître, forcément, des hauts et des bas, des montées et des descentes… Coline (Sara...

J’ai perdu mon corps, de Jérémy Clapin

J’ai perdu mon corps, de Jérémy Clapin

J’ai perdu mon corps, de Jérémy Clapin : à la recherche du moignon perdu.   Superbe graphisme pour un cauchemar animé. Le pitch : une main séparée de son corps (on saura, au final, comment ça a pu arriver, en se demandant néanmoins tout du long si cette « séparation » forcée a un quelconque rapport avec les sordides...

Le meilleur reste à venir, de M. Delaporte et A. de la Patellière

Le meilleur reste à venir, de M. Delaporte et A. de la Patellière

Le meilleur reste à venir : une comédie dramatique, de Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière, qui donne envie de serrer très fort un vieil ami dans ses bras. Les ficelles du pathos sont grossières, mais c’est parfois bien agréable de se laisser ainsi ficeler. L’émotion est donc à son comble avec cette histoire d’amitié tissée de...

Les misérables, de Ladj Ly

Les misérables, de Ladj Ly

Les misérables : un drame de Ladj Ly sur ces banlieues tissées de maints métissages et qui ne s’embrasent pas sans raison.   « Pento »* (Damien Bonnard) vient d’atterrir, muté de son plein gré, à la Bac** de Montfermeil***. Il y découvre la malfaisance quotidienne de la police pourtant assermentée. Lui qui précédemment...