Vinicircus approche : boire ou lire, pourquoi choisir

Le salon des vins natures Vinicircus revient poser ses fûts et ses amplis à Guipel du 27 au 29 avril pour trois soirées et deux journées pour déguster, causer et danser. C’est l’occasion de présenter cette nouvelle édition et s’y préparer avec quelques lectures.

 

vinicircus-2018-affiche

 

Les festivités commencent le vendredi soir avec le concert de Sanseverino, qui présentera son dernier album Montreuil/Memphis. Le samedi et le dimanche seront deux journées intenses entre la découverte des 73 vigneron•ne•s et de leurs jus, la « clowne/bouffonne pour adultes consentants et enfants sauvages » Foucade pour l’animation, des ateliers de dégustation par l’auteur Olivier Grosjean, deux Vini Causerie, le fameux repas des vignerons, un spectacle de la compagnie Non Négociable Happy Together et concert de LA Poison le samedi, et le dimanche soir en clôture ce sera Electric Octopus Orchestra sur scène. L’affiche est signée Brice Poil, tatoueur et illustrateur nantais qui aime autant le vin qu’il le dessine, et qui avait réalisé la dernière affiche du Grand Soufflet de Rennes.

 

brice-poil-tatouage-flashs

 

En attendant ce week-end, quelques lectures pour appréhender la dégustation des vins et la discussion avec les personnes qui les font, vendent et boivent, sans ne sentir trop impressionné•e ni se compliquer inutilement la vie. Le vin est avant tout quelque chose qui se vit, se partage, même (surtout !) si l’on ne maîtrise pas un vocabulaire complexe et qu’on ne devine pas l’année et l’assemblage de trois cépages rares en une respiration.

* Piqûres de rappel : Sébastien Barrier Savoir enfin qui nous buvons, Antonin Iommi-Amunategui Manuel pour s’initier au vin naturel (éditions de L’Épure), Alice Feiring Skin Contact.

* Les bases : Sandrine Goeyvaerts, autrice du blog La Pinardothèque, Jamais en carafe, à lire entièrement ou pas selon les questions qu’on se pose sur le vin (éditions Hachette).

* Déguster : le (mal)traité de dégustation d’Olivier Grosjean en théorie avant la pratique sur le salon De Profundis Gustatibus (éditions de L’Épure), le classique Petit traité de dégustation de Jacques Néauport (éditions L’Or des fous)

* L’épineux sujet de la biodynamie : Précis à l’usage de ceux qui pensent que Déméter n’est qu’une déesse grecque par la vigneronne Isabelle Guichard qui utilise la biodynamie dans son travail (éditions de L’Épure), le roman graphique Cosmobacchus par Jean-Benoit Meybeck proposant un regard critique sur cette technique et son inventeur Rudolf Steiner (éditions Eidola).

* Faire du vin : suivre le parcours de la journaliste devenue vigneronne Catherine Bernard Dans les vignes (éditions du Rouergue).

Le site de Vinicircus pour découvrir toute la programmation dans les jours à venir, réserver concerts, atelier dégustation, repas et retour en bus Bourrée (plutôt que rouler bourré•e …).

Envie de réagir ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>