Sommeil Haruki Murakami

Déjà publiée dans le recueil L’éléphant s’évapore, la nouvelle « Sommeil » de Haruki Murakami a été rééditée chez 10/18 avec des illustrations de Kat Menschik. Un court récit qui nous fait basculer dans le fantastique sans que le lecteur s’en rende compte.

 

L’épouse d’un dentiste mène une vie banale où les jours se suivent et se ressemblent. Une nuit, après un terrible cauchemar, elle perd le sommeil. Plongée dans la nuit et dans son verre de cognac, elle reprend la lecture d’Anna Karénine.

« Personne n’avait remarqué le changement qui s’était opéré en moi. Personne ne s’aperçut que je ne dormais plus la nuit, que je lisais pendant des heures, que j’avais l’esprit ailleurs, à des centaines d’années, à des milliers de kilomètres d’ici, même si dans la réalité, j’accomplissais mes tâches par devoir, mécaniquement, sans la moindre affection ni émotion. »

Murakami touche, d’une écriture simple, la frontière entre la réalité et le rêve, entre le jour et la nuit, entre le poids du quotidien et la légèreté d’une deuxième vie dont personne ne se rend compte. Mêlés à l’écriture du maître japonais, des dessins bleu nuit de l’illustratrice allemande Kat Menschik, mystérieux et envoûtants, complètent cet univers nocturne d’une centaine de pages. Sommeil, ou un bel ouvrage qui n’est pas à lire qu’en cas d’insomnie chronique.

Envie de réagir ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>